Mélanome

Mélanome
Chaque année en Suisse, quelque 1500-2100 personnes développent un mélanome malin, ce qui correspond à environ 6 % de toutes les maladies cancéreuses. Le mélanome se classe ainsi parmi les cancers les plus fréquents. Le mélanome malin peut également toucher des personnes jeunes : près d’un tiers des patients ont moins de 50 ans au moment du diagnostic.

Le mélanome se forme à partir des cellules qui constituent le pigment foncé (mélanocytes). Des coups de soleils à répétition – notamment pendant l’enfance – et une forte exposition aux rayons du soleil (lumière UV) augmentent le risque de cancer de la peau.

Des nævi suspects

Environ un tiers de tous les mélanomes se forment à partir d’un nævus existant.

melanome_2015-05-02_180650-300x140

Les symptômes suivants peuvent indiquer un cancer :

  • croissance d’un nævus
  • nævus aux contours irréguliers, qui se décolore ou qui change de couleur
  • démangeaisons, saignements ou inflammation au niveau d’un nævus

Toute modification cutanée suspecte doit toujours être signalée à un dermatologue. Lorsque le cancer de la peau est décelé suffisamment tôt, le traitement a de bonnes chances de succès.

Pour le diagnostic, le dermatologue prélève un échantillon de tissus à l’endroit suspect. Lorsque le diagnostic est posé, le mélanome est enlevé par intervention chirurgicale. L’ampleur de l’intervention dépend de la profondeur à laquelle le cancer s’est déjà propagé dans la peau. L’immunothérapie ou la chimiothérapie sont d’autres traitements possibles.

Prévention et dépistage

La mesure de prévention la plus importante pour se
prémunir d’un cancer de la peau est une protection
efficace contre les rayons UV:

melanome_precautions-1-300x70

  • éviter à tout prix les coups de soleil;
  • rester à l’ombre entre 11 et 15 heures, lorsque
    l’intensité des rayons UV est la plus forte;
  • au soleil, porter un chapeau, des lunettes de soleil
    ainsi que des vêtements adaptés;
  • appliquer une crème de protection avec un indice
    élevé;
  • ne jamais exposer au soleil les enfants dans leur
    première année;
  • porter une attention toute particulière à la protection
    solaire des enfants
Modifications suspectes de la peau

Environ un tiers de tous les mélanomes se développe à partir d’une
tache pigmentée. La règle dite A-B-C-D permet de distinguer une tache
pigmentée bénigne d’une tache pigmentée suspecte.

La règle A-B-C-D

Si une tache pigmentée possède l’une ou l’autre des caractéristiques
suivantes, il faut la montrer à un dermatologue.

melanome_abcd

 

Quelques auteurs, prennent « Diamètre » de tache comme paramètre « D » donc les nævus plus grand que 5 mm doivent être examiné.

On peut ajouter le 5ème paramètre comme « E » qui repose « Extension » des taches.

 

Informations supplémentaires:

http://dermato-info.fr/article/Cancers_de_la_peau_les_melanomes